Le suicide

Retour
  • Igor

    << Si vous pensez que vôtre vie vaut moins qu'une autre, alors suicides vous>>

    • Dr House
      Si quelqu'un veut se suicider bah qu'il le fasse, on est déjà trop sur cette terre, ça fera un peu de place. Vous croyez que je dis ça pour la blague ? C'est mal me connaître.
  • ScatCat

    Au tu sais pour l'argument de "on est trop sur cette terre" ne t'inquiète pas il y a aura le petite guerre mensuel qui abaissera pas mal la population mondiale

  • Pierre

    Dr House n'est pas une référence
    Mais je suis d'accord avec le fait que si tu penses que ta vie vaut moins qu'une autre, c'est que t'as un problème (mais te suicide pas car ce que tu penses de mal sur toi est potentiellement juste une illusion)

    Les gens qui survivent au suicide et s'en remettent complètement sont parmi les plus utiles de la terre. Ils ont appris à identifier et surpasser ce qui les enfonçait. C'est rare mais ils vivent paisiblement, et ils peuvent avoir une meilleure empathie (ie compréhension) de ce phénomène qui risque de devenir commun parmi les plus jeunes

    La dépression n'est pas une maladie, c'est une réaction normale à une vie dont on ne veut plus. On veut se suicider car on ne veut plus de cette vie telle qu'on la vit. Mais sachez que vous n'êtes pas la vie que vous vivez ! Vous pouvez être la même personne, mais vivre la vie d'une manière totalement différente ! Le monde n'est pas comme il est, il est comme vous pensez qu'il est. On vit essentiellement dans nos idées préconçues sur toutes les choses, il suffit de changer d'idées pour changer de vie et tout voir (y compris soi) d'une manière différente et non moins réelle ! ;)

  • Nola

    Dr House, +1.

  • Morphée

    Pierre, la dépression est une maladie. Reconnue par l'oms.
    C'est une maladie au même titre qu'un cancer, ou qu'une méningite.
    La depression n'est pas une conséquence de se sentir mal dans sa peau. C'est la dépression qui cause ce mal.
    C'est elle qui cause les idées noires, le ralentissement psychomoteur, la perte d'élan vital...etc.

  • TOTauxparenthèses

    Morphée,
    Suite à votre réponse, je ne vais pas m'ennerver, personne ne le souhaite.
    Cependant, je ne peux être sûr de m'empêcher d'être cassant envers vous, d'où la raison pour laquelle je préfère la diplomatie à la collision. Je préfère donc rester tout à fait poli.

    Sachez qu'il lâche de votre part de juger un argument en fonction de l'âge de la personne. La faute que vous avez faite vous a fait baisser au plus bas de mon estime, mais je doute que vous n'y portez d'importance.
    Sachez aussi que remettre en question mes certitudes vaut au moin une expérience personnelle. Avez-vous déjà été dépressif(ou dépressive, je ne sais pas, je ne vous connais pas)?Si oui, avez-vous testé mes solutions? Si ce n'est pas le cas, rien ne vous autorise de les juger sans les avoir testé.
    Sachez aussi que faire du sport ou écouter de la musique redonne une envie de vivre. Si faire du sport est une passion, sinon non.
    D'accord ce n'est pas une référence, mais Soprano l'a dit lui même, il a écouté de la musique pour sortir d'une dépression lorsqu'il était ado.
    SACHEZ AUSSI QUE C'EST EN VIVANT NOS PASSIONS QU'ON DONNE UN SENS À NOTRE VIE.

    Je vais citer un dernier exemple imagé sur ce qu'est le but de vivre : imaginez-vous dans un espace infini. Vous avez déjà parcouru 5 kilomètres. Vous avez 5 solutions : rester sur place, avancer, reculer, aller à gauche ou aller à droite. Si vous restez sur place vous ne découvrirez rien, voir vous deviendrez fous. Si vous reculez (se qui revient à se suicider) vous ne verrez jamais ce qu'il peut y avoir plus loin. Si vous allez à gauche ou à droite, vous allez vous perdre. Si vous avancez, vous allez avoir l'espoir de découvrir autre chose. Si ça se trouve, vous allez découvrir quelque chose d'intéressant devant! Alors que si vous reculez, vous allez rater cette chose intéressante! Dans la vie, il faut avoir la curiosité d'aller de l'avant. Vivre c'est avoir l'envie de découvrir. Mourir c'est refuser de découvrir. Vivez et vous découvrirez. Ou mourez et vous aurez perdu votre temps. A vous de choisir. Moi je préfère aller de l'avant.

    Edité
  • Morphée

    Encore une fois, tes arguments sont fallacieux.
    Tu aurais beau te sentir offusqué par ma remarque quand a ton âge, mais l'appui sur lequel tu te base provient de tes expériences personnelles. Il est peut être difficile à concevoir que la maturité influence ton jugement, mais c'est le cas. Ton argumentaire ne depends que de ce que tu ressens, et c'est ça qui est lâche.
    Est-ce si difficile pour toi de concevoir qu'un étudiant en psychologie en sache plus qu'un collégien dans le domaine de la psychologie?
    Cesses de faire de ton expérience personnelle une généralité.
    Tu es jeune certes, mais rien ne t'empêche d'être mature, mais le fait est, que j'ai bien plus d'expérience et de bagage dans ce domaine que tu ne sembles le réaliser. (Et je ne parle pas d'expérience personnelle mais de bagage scientifique) Preuve est que tes "citations" proviennent de Soprano et de ton vécu, et que mes arguments proviennent de nombreuses heures de cours, de lecture scientifique, de recherche, de rencontres avec des psychologues, psychiatres, patients.
    Mon état psychologique ne regarde que moi, et il n'est en aucun cas un argument quand a la véracité de mes propos. Une expérience personnelle n'est JAMAIS un argument, c'est une expérience purement subjective sans aucun autre appui que ta perception des choses.
    Ce qui l'est par contre ce sont les faits scientifiques. Une dépression ne se soigne pas en faisant du sport ou en "vivant une passion". Ceci tout simplement parce que la production de serotonine et de dopamine est sévèrement affectée. Et sans ces hormones, impossible de ressentir de plaisir.
    Lorsqu'une personne est atteinte de dépression il est très peu probable qu'elle ressente un quelconque plaisir à effectuer une action. Et ça, c'est un symptôme clinique de la dépression.
    Ce que tu ne sembles pas comprendre c'est que les personnes dépressives n'ont subjectivement pas le choix, il est quasiment impossible pour eux de voir autre chose que ce genre de pensées. Et toi criant sur tout les toits que s'ils se bougent les fesses ça ira mieux, c'est dangereux.
    Ça met les malades en position de coupables alors qu'ils sont victimes d'une condition psychologique extrêmement destructrice.
    Alors certes, trouver une activité peut aider. Mais dans une moindre mesure et c'est cela qu'il faut comprendre. Tout ce qui peut aider est bon à prendre, mais ce n'est pas comme ça que l'on guérit. Ça peut marcher sur de légères dépressions, ou des débuts de dépression, mais sur des dépressions modérées à sévères, non.
    Je suis très Heureux que tu ais pu aller de l'avant. C'est une très bonne chose et j'espère que tu vas mieux.
    Mais tu dois comprendre que ton discours, même s'il te semble utile et véridique, est dangereux et subjectif.
    Et c'est de ça que je parle quand je fais référence à ton manque d'expérience à ce sujet.

    Bien à toi.

    Edité
  • DamoiGael-50

    Bruh..😐😐

    Edité
  • Nymphéas

    Merci Morphée. Je ne peux que plussoyer. Une expérience personnelle n'a jamais aucune valeur universelle et ne vaut en effet jamais rien dans un débat. Ça fait partie intégrante d'ailleurs des règles de la démonstration. La dépression est en effet une maladie très incapacitante, et comme l'a si bien dit Morphée, non, aller faire du vélo (ou continuer de faire ce qu'on aimait faire avant) ne soignera pas, dans une écrasante majorité des cas tout du moins. La plupart des malades sont dans un état d'immobilisme pour les raisons déjà évoquée. Une personne dépressive n'aime plus ce qu'elle aimait faire. Alors elle arrête tout. Et s'il suffisait de continuer à pratiquer un de ses anciennes passions, je crois que ça se saurait. Évidemment l'isolement est déconseillé la plupart du temps. Mais il n'y a pas de solutions magiques à cette maladie.
    Enfin, avoir envie de se suicider ne signifie pas être dépressif. Pour pouvoir se dire dépressif il faut être diagnostiqué. On ne dit pas avoir une tumeur au cerveau à chaque migraine. C'est une possibilité, mais ça peut tout aussi bien-être une simple migraine ou une encéphalite. La dépression C' est pareil. Il est grand temps qu'on arrête de se dire dépressif quand on souffre sans l'avis d'un voir de plusieurs professionnels.

    Edité