Le devoir d'aimer

Retour
  • mino

    Pour ou contre le devoir d'aimer ?
    Pour ou contre le droit d'être aimer ?

    Bonne chance à vous haha

  • Duchesse

    Pour l'envie que tu fermes ta gueule

  • Xli

    Ce que tu dis n'as aucun sens.

  • mino

    haha ^^ calmons nous que ne comprenez vous pas ^^ ? suis je peut être allé trop vite dans ma question ?

    PS : @duchesse parle correcte ak ta bouche stp

    Edité
  • Orcøbal

    tant de méchanceté 😱

  • mino

    bon je vais tacher d'être plus claire en commencant par cette question toute simple ... Qui à l'audace de prétendre choisir qui il aime ?

  • Xli

    C'est plus claire déjà, bah on ne choisit pas d'aimer, on n'aime ou on aime pas, mais on choisi d'accepter le fait d'aimer ou non plutôt.

  • mino

    Ok très bien continuons sur cette voie là ! Donc face à cette loi hasardeuse d'aimer ou de ne pas aimer ( et donc du d'être aimer ou de ne pas être aimer), est tu d'accord sur le fait qu'il puisse exister un être humain dans ce monde qui ne soit plus aimer par qui que se soit ?

  • Xli

    C'est l'évidence même, de la même manière que des milliards de personnes aime des personnes qui ne sont plus depuis longtemps (je pense notamment à Jésus par exemple qui est une personne historique). Après qui est cet humain ? aucune idée, mais probablement quelqu'un qui a perdu ce qui l'ont aimé et qui est seul sans contact avec qui que ce soit car dans les faits, il y a toujours quelqu'un à qui on correspond. Il faut juste le rencontrer ce quelqu'un.

  • JAiME_TON_CUL

    On nems ce soir ? 🍣 oui c'est des sushis mais on s'en branle

  • mino

    @ Xli Plus facil à dire qu'à faire haha ! <<Il faut juste le rencontrer ce quelqu'un>> Je vois pas au nom de quelle loi ou de quelle principe tu te referes pour pretendre que cet humain va forcément rencontrer ce quelqu'un qu'il cherche ... ou encore même une bande complète de personne qui lui ressemble ...
    Si cela se trouve, cela n'arrivera jamais ... même au prix d'enorme effort ...

    Ainsi par la plus stupide loi du hasard qui gouverne nos cœur, plusieurs humains seraient voué à la souffrance ? Est ce que cela ne serait il pas injuste ?
    Est ce que cela ne reviendrai t il pas à rendre leur vie absurde ?

    Enfin ... en esperant que tu ne sois pas indifférent à cette vision des choses haha ^^

  • Xli

    @mino J'ai jamais dit que cet humain va forcément rencontrer ce quelqu'un, tu surinterprètes. Evidemment que la probabilité que cela arrive est presque nul pour certaine personne tandis que pour d'autre l'inverse est presque nul.
    "Est-ce que cela ne reviendrai t il pas à rendre leur vie absurde ?"
    Je trouve que tu surestimes l'utilité de chaque vie, mais là c'est moi qui surinterprète. La vie de quelqu'un ne se résume pas aux personnes qui l'aiment, mais aux actes de cette personnes, qu'elle soit aimé ou non.
    Exemple simple, le moustique est l'animal tuant le plus d'humains, les humains le détestent et n'en veulent plus. Pourtant son utilité est vital car ses actes régulent la populations mondiale d'humains.
    Et ne pas être aimer n'est pas forcément toujours source de souffrance, on peut juste apprécier sans aimer en soit.

  • mino

    @ Xli

    Je ne suis pas sur Xli qu'un humain serai prêt à prendre la place d'un moustique... à vrai dire l'humain est bien trop "conscient" pour cela ^^ haha !...
    Et à la différence du moustique, l'homme prend son destin en main, ou du moins il tente : il ne veut pas le subir.

    En tout cas, en tant qu'humain je ne surestime aucunement l'existence de chacun d'entre nous ... et cela serai un erreur de la faire d'ailleurs puisque nous ne connaissons même pas la limite de nos propre potentiel et jusque là, rien n'en témoigne l'existence d'un utlime frontière qui ne serai pas un obstacle temporaire ... nos progrès au contraire sont exponentiel ^^...

    mais bref je m'éloigne... La vie de manière objective se limite à nos actions ... mais de manières subjectives elle s'étend à l'aventure que l'on vit. Cela comprend nos actions ... mais cela comprends aussi notre identité finale que nous en avons obtenu. Ce qu'on cherche dans cet vie mon ami est la chose que même la mort ne pourra nous oter ... Et en ce sens notre identité pourrait être cela, et il n'y a rien de plus gratifiant à cette identité que de lui accolé le fait, d'aimé ou d'avoir été aimé.

    Je peux faire toutes les actions du monde, devenir comme Achille un guerrier de légende, ou encore être repsecté comme Gandhi pour mon combat diplomatique, ... Mais si je n'ai pas été aimé alors je n'ai qu'une seule question à posé : Qu'est ce que cela m'a apporté de vivre ?

  • Xli

    Tu parles d'apports personnels, oui c'est vrai, mais il ne faut pas négliger 2, 3 choses:

    1) Pour certains aimer dans n'importe quel sens est une perte de temps. Pour eux la célébrité, l'argent ou encore le plaisir de la chair sont plus important et leur apporte plus.
    2) Il est assez rare d'être dans le cas où personne ne nous aime, même si ce n'est pas pour notre personne mais pour nos actes ( par exemple Steve Jobs qui était un monstre comme patron mais aimé pour sa création).

    3) Alors c'est un peu hors sujet, mais je peux difficilement te laisser dire que les moustiques ne sont pas assez conscient et que leurs vies est futiles et que les humains sont très conscient et que leurs vies est utiles.

  • mino

    Tu fais bien de mettre des point c plus structurer comme ca ^^ ; bah tien je vais t'imiter.

    1) Ces personnes là justement sont le produit de cette marginalisation de l'amour : ils se sont réfugiés dans cette dépravante voie de la vie. C'est là la perversion même de notre existence et de notre conscience noble en un instinct animalier qui nous precipite au cœur des ténèbres...

    2) Bah en vérité cela se voit à peut prêt de partout ... une grande partie des celebrité qui prennent beaucoup trop de liberté et qui n'ont aucun respect pour les autres sont justement idolés pour ce qui ont fait leur réputations ... et d'ailleurs ca leur attitre un certain crédit plus important que d'autres ...
    même à notre echelle on en rencontre des gens comme ça : un garcon au hasard qui sais bien jouer au foot dans un bahut ou tout le monde est accroc à cela va forcément attiré du people ... et il peut craché sur les plus faibles beaucoup s'en moqueront on le lui pardonnera puisqu'il sera le prodige du quartier.

    3) Je n'ai jamais dis que la vie des moustiques est futil ... mais je ne pense pas que l'existence d'un moustique s'inscrit dans le contexte de "vivre" mais plutôt de "survivre" = manger ou être manger !
    L'homme lui à pied dans l'univers de la nature et obéit entre autre à cette loi ... mais il a réussi à s'en émanciper en partie car il a pris le dessus de celle-ci .
    A l'heure actuelle on a plutôt un Homme qui a droit de vie et de mort sur l'ecosystème terrestre ; la nature dépends de lui. Et il a le pouvoir de la détruire, mais ca sera absurbe biensur puisqu'il en dépend.

    L'Homme en un mot est responsable d'elle, et cette faculté lui provient de sa liberté alors que le moustique lui ne se contente de faire que pourquoi il est "naturellemnt programmé" à savoir pompé du sang et faire des œufs.