La pensée

Retour
  • Jade

    Heya :3 ! Aujourd'hui j'ai eu un contrôle en philo sur le sujet suivant : peut-on avoir des idées sans qu'on puisse les dire ?
    Quel est votre avis ? :o

  • Shady

    En soit , On est tous doté d'une conscience qu'elle soit prouvé ou non , Ou sait qu'elle est là.
    Cette conscience , Elle nous fait réfléchir , prendre des décisions , Réfléxionner , Trouver une logique dans les choses pour qu'elles prennent un sens . Et bien-sûr toutes ces choses finissent par devenir des idées , un point de vue.

    Le mots idées dans cette question a beaucoup de sens , Pas forcément une idées sous forme de choix a faire , mais une idées qui suis une réfléxion qu'on a eux . Et non, toute réfléxion qu'on a dans notre petite tête n'est pas toujours bonnes a dire , Ou on ne veut pas forcément les dires ni expliqué notre idées logique qu'on a eu . Par peur de blesser , Par peur d'incompréhension. Ou simplement car c'est une pensé qui nous concerne uniquement.

    En soit personne peut savoir ce qu'il se passe dans notre tête, personne ne peut deviner les idées que l'on peut avoir eu , donc ça ne tien vraiment qu'a nous même de les partager ou non.

    On peut rapidement conclure que toute "idées ===> pensés" n'est pas forcément obligatoire d'être partagés .

    Edité
  • Jade

    Relis bien les mots que j'ai employé.

  • Shady

    Comprend bien que dans ta question le mot idées a plusieurs sens . Une pensé c'est une idées . Même ton topic aurait pas de sens de s'appeller la penser sinon

  • sylvain

    Ben bien sûr cela dépend à qui tu parles

  • Emma

    Au sens contemporain, une idée est une représentation mentale. Naïvement, on peut dire que l'idée est dans la tête de celui qui pense. Elle n'a donc pas d'existence propre, en dehors de l'esprit qui la pense. Elle fait partie du monde intérieur, par opposition au monde extérieur des choses que l'on peut percevoir par nos sens.

    En revanche, selon Platon, les Idées ne sont pas dépendantes de celui qui les pense. Elles désignent au contraire ce qui dans la réalité est le plus réel, c'est-à-dire l'essence des choses. L'essence est ce qui fait qu'une chose est ce qu'elle est, ce sans quoi elle ne peut ni être ni être conçue. Les Idées désignent donc pour Platon ce qui demeure stable et permanent dans la réalité, par-delà les variations des phénomènes. En ce sens, on peut parler d'un « monde intelligible » formé par les Idées (dans le texte, Platon parle de « lieu intelligible », car dans sa perspective grecque le monde (ou cosmos) est un tout unique). Ce « monde » est en vérité le principe du monde des apparences sensibles (les phénomènes), au sens où celles-ci ne sont jamais que des variations idéales. Ainsi, les Idées ne sont pas étrangères au sensible, mais on ne peut les comprendre sans penser. Seule l'âme peut comprendre les Idées. Selon J.-Fr. Pradeau, « idéa désigne la réalité ou nature intelligible, quand eîdos désigne la forme de cette réalité, telle qu'on peut la retrouver dans les choses sensibles qui y participent (comme on retrouve la forme du beau dans les belles choses) »

    J'ai trouver ce texte qui est je pense proche du sujet demandé.

  • TOTauxParenthèses

    la pensée n'est pas toujours communiquée (exemple : un secret) . Même si elle l'est très souvent d'ailleurs...
    Repose la question plus clairement, nous pourrons peut-être apporter d'autres réponses.

  • Pierre

    Rends une feuille blanche, ça prouve que t'exprimes pas tes idées et que la réponse est oui

    Ou alors c'est que t'as pas d'idées, et la réponse est non

    Thèse antithèse tu vois, les deux à la fois mais qu'une seule quand on vérifie. C'est un peu donner une réponse en superposition quantique

    Mais bon t'es noté sur ce que la prof comprend de ton travail, pas sur ton travail