Haut / très haut qi

Retour
  • Pierre

    Ça fait quoi d'avoir un haut / très haut qi ?

    Les gens qui en ont un ont souvent une faible intelligence émotionnelle ?

  • Tigrette

    Alors pour ma part apparemment j'ai un qi assez élever mais ça n'a pas empêcher le fait que j'avais 4 de moyenne général au collège, que j'ai arrêtée les cours à 16 ans et que j'ai pas de diplôme 😂

  • King_Randoux

    En sois ca fais rien, c'est juste révélateur d'une "intelligence" plus développé que la moyenne, mais après c'est comme tout, si tu prend pas la peine de bosser ca tu n'en fera rien, quelqu'un avec un Q.I bas qui bosse tous les jours réussira mieux qu'une personne avec un Q.I élevé et qui ne fou rien

  • Xli

    Et le QI peut évoluer.
    Disons que c'est comme une note à l'école, c'est pas vraiment représentatif, ça ne prend pas en compte un tas de facteurs et c'est basé sur des normes occidentale donc biaisé.
    Et souvent avoir un haut QI va avec une sensibilité plus forte.

  • Bisounoursbleu

    J'ai côtoyer bcp de personnes avec des QI de minimum 140 et franchement c'est des gens qui ne gèrent pas du tout leurs émotions (ils ressentent tout en beaucoup plus fort) et en général (je dis bien général pas sans exceptions donc) ils ne savent pas non plus gérer leur relations avec les autres.

  • Timothé

    J'ai été évaluer entre 130 135 et oui c'est vrai, les choses sont bcp plus fortes pour moi. J'ai du mal à contrôler mes émotions et les relations j'en parle même pas
    Puis tu te sens souvent seul, pas genre seul parce que tu dis que t'es au dessus mais seul parce que t'es tout le temps dans ta tête à réfléchir

  • Nymphéas

    Ça n'a rien à voir avec l'intelligence. Le QI mesure la capacité à résoudre des problèmes. Ce n'est pas une condition suffisante à l'intelligence. Le problème avec les personnes avec un haut potentiel intellectuel, c'est que c'est souvent apparié avec des problèmes de précocité, et ou d'immaturité affective et relationnelle. Et c'est de ces particularités là dont vous parlez si j'ai bien saisi. Il ne s'agit encore pas d'une question d'intelligence.

  • Sebastien

    En effet une personne avec un Haut potentielle, ne sera pas forcément un ou une génie. Mais beaucoup de facilité peuvent ce ressentir, j'ai mon teste devant les yeux, lors de ton évaluation, tu est testé sur plein de domaine, tel que la compréhension oral/écrite, ton raisonnement sur un problème etc etc etc.

    Pour ma part énormément de facilité a l'oral donc avec les langues sans forcément bosser.
    Grosse facilité avec toute la géométrie et les représentation dans l'espace.
    En revanche de grosse lacune en algèbre, mon cerveau n'y arrive absolument pas, impossible pour moi de résoudre de gros calcul de niveau terminal s/prépa.

    Coté émotion, comment dire, on va dire que je suis ''bipolaire'' tout peux vite changer.
    niveau amour, c'est un bordel monstre, tout est 100x trop fort.

  • Pierre

    Et du coup Katniss tu fais quoi maintenant ?

    Ouais ok. Pourquoi leurs émotions sont plus excessives à votre avis ?

    Manque d 'intelligence' émotionnelle ou autre chose encore ?

    Le fait d'être déçu dans leurs attentes, leurs standars étant énorme en qualité peut être ?

  • Morphée

    C'est plutôt l'inverse en réalité Pierre.

    Très souvent l'intelligence émotionnelle est très développée chez les HPI, ce qui tend a leur offrir une empathie assez incontrôlable.
    Bien sûr il y a des HPI qui sont des manches émotionnellement parlant.
    Mais de manière générale ils tendent à vivre leur monde interne avec une intensité qui dépasse bien la moyenne.
    Probablement en partie a cause du fait que leur cerveau tend a être trop actif, pas seulement dans les zones responsables du traitement des infos et de la résolution des problèmes, mais aussi dans les zones chargées des émotions.
    En gros, leur cerveau a tendance a tout balancer dès qu'il le peut, s'il doit tourner il le fait de façon excessive et souvent incontrôlée.
    Dans la majorité des cas, etre HPI signifie avoir assez de mal à considérer ses réussites et ses échecs comme quelque chose qui n'est pas nécessairement de leur faute.

    Enfin bref, je diverge, en espérant avoir répondu à certaines questions.

  • nicolas

    oui c esst clair quun QI élevé c'est une catastrophe ,déja a l'école t'as tout compris avant que les autres aient juste capté le sujet, tu sais lire et écrire en début d'année etc... et relationnellement c'est assez l'horreur aussi. et c'est d'autant plus dur que les gens autour de toi ont un QI faible...

  • Julien

    Etre HPI et / ou HPE, (Haut Potentiel Intellectuel et Haut Potentiel Emotionnel) c'est à la fois un incroyable cadeau dans le sens où pour un HPI tu as un avantage que tu peux exploiter (connaissances = pouvoir) mais parfois tu es incompris, tu peux te retrouver vraiment seul.

    J'ai l'impression que la grande majorité des personnes sont des bots, des robots déjà programmés, prévisibles, avec des défauts tout de suite visibles.

    Etre HPE c'est vraiment incroyable, tu peux sur une simple musique t'enjailler comme un fou, danser seul chez toi, avec juste un peu imagination tu peux rentrer dans des états d'euphories intenses. Tu peux être plus heureux, mais la contrepartie est extrêmement violente si mal gérée.
    Cette contrepartie, c'est que ton ressenti de la vie en général, des gens, tes émotions, toutes tes émotions positives et négatives sont amplifiées.

    Quand il s'agit d'émotions positives, c'est le rêve (tu te sens super bien, joyeux, tu rigoles comme un fou, tu fais rire les gens, tu te sens au maximum de tes capacités avec les autres, dans mon cas j'ai de la facilité à faire rire les gens par exemple.

    Mais pour les émotions négatives... La tristesse, les peurs sont décuplées... Un exemple, ma première relation amoureuse m'aura détruit pendant des années, je ne vivais même plus, j'étais juste un zombie qui ne faisait rien alors que je n'avais rencontré cette fille que quelques fois, mais je m'étais fait une idée d'elle de personne parfaite, la seule, l'unique que je pouvais aimer et la seule que je pourrai aimer.

    Etre HPE pour moi c'est bien plus un défaut qu'un atout. Je vis seul depuis des années (5 ans, j'ai 25 ans), et les seules fois où je me suis fait des amis, ils étaient pliés de rire et on passait de super bons moments. Je sais m'adapter aux gens pour leur faire plaisir.

    Sauf que voilà, très vite je ne vois plus l'intérêt d'avoir des amis, si c'est pour parler de choses inutiles comme la météo, ce qu'on a mangés, savoir si on va bien, pour moi tout ça est inutile, repoussant même. Donc, je ne donne plus de nouvelles à mes amis. Jusqu'à ce que j'ai une montée d'euphorie, l'envie de me faire des amis revient, et le cycle recommence, je me retrouve seul.

    Pour trouver une copine, dans mon cas c'est quasi mission impossible, même quand j'avais un physique agréable (j'ai eu des soucis de santé, j'ai perdu de la masse musculaire et j'ai pris du gras au point d'être en léger surpoids alors que j'avais des abdos visibles avec un poids dans ma moyenne pour ma taille). La moindre relation amoureuse qui se termine, et pour moi c'est un enfer qui peut durer très, très longtemps, idem quand je me fais des amis, une amitié qui se termine et ça me détruit le moral pendant une lonnnnngue période.

    Pour moi les filles de mon âge (la vingtaine), soit elles sont intéressées par mon physique (j'ai encore une carrure assez " costaud "), soit c'est pour du sexe (sachant que je ne peux pas avoir de relation sexuelle sans aimer profondément une fille, j'ai déjà essayé), soit c'est juste pour parler de choses complètement inutiles selon moi, comme un passé douloureux terminé, des choses futiles par exemple.

    Le gros point positif, c'est qu'avec de la confiance, je ressens vraiment le regard des filles sur moi, je ressens une grande attention souvent, quand je parle à des filles, et donc c'est facile d'utiliser son charisme pour faire rire, et montrer ses qualités.

    La majorité des filles sont certes gentilles, plus ou moins drôle, adorables oui, ok on rigole bien, mais au final je remarque tous les défauts : La moindre faute d'orthographe, la moindre erreur, dans tous les domaines et je me dis que c'est une perte de temps que de passer du temps avec les gens.

    Bref, voilà un petit pavé, j'avais envie de m'exprimer, chose que je ne fais quasi jamais.

    Edité
  • Jimmy

    Haut QI et haute intelligence émotionnelle, ya quoi?

  • TOTauxParenthèses

    Soit ils sont assez intelligents pour ne pas s'en vanter, soit ils te le rappellent tous les cinq minutes et te rabaissent. Dans quasi tous les cas ils sont froids comme de la pierre. Mais quand ils s'agit d'aimer, ils aiment leur façon de penser et non la personne qui se tient devant eux. Ils aiment les phrases bien construites, mais se foutent littéralement des émotions qu'elles peuvent provoquer.
    Après, il s'agit là d'un avis global. Tout le monde est différent donc agit de façons différentes.

    Edité
  • OldLow12

    C’est dur d’être HPI. Je le sais : je le suis. La socialisation avec l’autre est très dure pour la plupart des personnes concernées. J’ai été solitaire pendant toute ma vie, mais j’ai réussi à parler aux autres ainsi que les apprécier. #InstantConfession Désolé !