Alors ?

Retour
  • LapinVolant

    Votre avis m'interresse, accrochez vous c'est pas simple mdrr
    Aujourd'hui j'ai eu un cours de philosophie et d'étique en fac de médecine à propos de la déontologie (celui qui est dans la bienveillance et qui va agir quoiqu'il arrive en ne réfléchissant pas aux conséquence, par exemple si qqun à besoin d'une greffe de foie, le médecin va faire la greffe sans trop calculer son coup) et de l'utilitariste (le médecin qui va plutôt calculer son coup, c'est à dire, chercher si on a assez de foie pour la greffe, ou si la greffe en vaut vraiment la peine : si le gars est alcoolique chronique et qu'il ne compte pas se sevrer à quoi bon lui donner un nouveau foie, plutôt le donner à un enfant gravement malade qui en a vraiment besoin...)
    Alors ? Si vous étiez médecins, seriez vous plus déontologiste comme Kant en privilégiant la dignité du patient ou utilitariste comme Bentham en calculant son coup ?

  • Rêveuse

    utilitariste. Ca fait parti du métier de calculer si la greffe sert a quelque chose ou non, si c'est inutile a quoi bon ? Ca gachera juste un foie de donneur qui serait utilise pour quelqu'un qui en profiterais vraiment. De plus même si on parle de relations humaines, se laisser aveugler par sa compassion pour un patient n'est jamais bon surtout pour un projet un peu fou qui va gacher du temps et des ressources pour rien

  • OMalley

    Les deux, un bon médecin est à la fois utilitariste et en même temps assez fou pour laisser guider son instinct

  • OMalley

    Les deux, un bon médecin est à la fois utilitariste et en même temps assez fou pour laisser guider son instinct

  • Margaux

    Je partage le même avis que Noxes vaut mieux utiliser la raison plutôt que la compassion

  • chneurfte

    moi j'avoue… j'en sais fichtrement rien ! :')

    faudrait pouvoir se retrouver en situation pour vraiment juger de ce qui nous parait le mieux ou pas. c dur de voir laisser quelqu'un mourir quand on a envi d'aider

  • El_Famoso-Riz_itas

    Oui.

  • Malik

    Euuuh ,Comme kant inshallah

  • chuck63

    Moi utilitariste perso pour la simple et bonne raison que je préfère faire une greffe à une personne qui ne gâchera pas quelque chose d'aussi cher et puis aussi pour le moral du chirurgien qui se dit qu'il a fait ca pour rien je trouve plus juste de donner a quelqu'un qui pourra profiter pleinement de la greffe

  • Aaa

    Comment savoir ? Comment juger ? Qui peut savoir si le vieux alcolo si il est sauvé ne va pas pondre une œuvre ou une découverte qui changera l'avenir de l'humanité dans les quelques mois qui lui reste à vivre ? Et l'enfant malade ? Qui sait si ce n'est pas en fait un petit "hitler" en devenir ?

    Comme disais l'autre (socrate) : je sais que je ne sais pas. Alors un jugement sera forcément injuste (au sens propre du mot)

  • Adrien

    Personnellement je choisirais le gamin, non pas pour les raisons énnoncés mais pour le temps de vie. Une vielle personne à plus vécu qu'un jeune enfant (merci captain obvious).
    Il serait tout a fait égal de priviliégier le temps de vie du gamin ;)

  • Aaa

    Et s'il se fait écraser en sortant de l'hôpital juste après sa greffe ? Comment savoir même pour le temps de vie ?

  • Adrien

    C'est vrai :) Mais on lui donne une nouvelle chance :) Si je pouvais je ne ferrais pas de choix, mais si on ne le fait pas, les deux mourrons :P

  • Aaa

    Qui sait ?

  • Adrien

    GRACE AU POUVOIR DE LA MAGIE NOIRE